Répartition 60/40 : une évolution qui s’impose

Le principe voulant qu’il soit avisé d’investir 60 % d’un portefeuille en actions et le reste en obligations est, depuis des décennies, un élément fondamental de la répartition de l’actif

Lire

Notre site Web utilise des témoins (cookies) afin de pouvoir vous procurer la meilleure expérience qui soit. Veuillez accepter les témoins ou modifier vos paramètres.