Stratégie d’actions mondiales à dividendes AGF

Démarche de placement
Méthode fondamentale ascendante combinée
Capitalisation
Toutes capitalisations
Indice de référence
Indice MSCI Monde (tous pays)
Lancement de la stratégie
Août 2007
Ressources

Les principales raisons d’investir

1

La Stratégie investit dans des sociétés de qualité qui versent des dividendes et l’équipe gère fermement les risques à l’échelle des pays, des secteurs et des sociétés pour aider à réduire la volatilité et à offrir une meilleure protection en cas de baisse que le groupe de pairs.

2

Pour les investisseurs qui souhaitent tirer parti des avantages de la diversification à l’échelle mondiale et de la croissance du capital.

3

La Stratégie vise à obtenir des rendements rajustés en fonction du risque et à offrir une protection en cas de baisse.

Survol

Stratégie

La Stratégie d’actions mondiales à dividendes AGF cherche à saisir les rendements découlant des inefficiences quant aux évaluations des actifs, et ce, à l’échelle des sociétés et des pays. Nous préconisons la valeur économique ajoutée (« VEA ») selon des démarches fondamentale, quantitative et de base pour stimuler les rendements à long terme tout en assurant une bonne maîtrise du risque.

Philosophie

Nous pensons que le fait de mettre l’accent aussi bien sur la croissance des profits économiques des sociétés (valeur économique ajoutée, ou VEA) que sur la répartition géographique permet d’obtenir des rendements à long terme, tout en assurant une bonne maîtrise du risque. Nous croyons également que l’accent sur le rendement en dividendes et la croissance de ces derniers peut graduellement rehausser le rendement. Nous recherchons des sociétés capables de générer des rendements supérieurs à leur coût du capital, afin de créer de la valeur pour les actionnaires. Nous ciblons des pays qui présentent des caractéristiques attrayantes en matière d’évaluations, de croissance ou de confiance et de profils de risque.

Processus

Notre processus d’investissement repose sur le concept de valeur économique ajoutée (« VEA »), qui met l’accent sur les sociétés capables, au fil du temps, de consolider ou d’améliorer certaines de leurs caractéristiques, telles que les flux de trésorerie, les ventes, les marges ou l’utilisation de l’actif.

Notre processus est étayé par une méthode fondamentale de sélection des titres, de même que par un cadre rigoureux de répartition géographique. L'univers mondial de placements comprend 47 pays. Les paramètres de liquidité et de stabilité politique permettent d'éliminer des pays. Il en résulte un univers de pays représentant environ 90 % de l’indice MSCI Monde (tous pays), selon leur capitalisation boursière. Ces pays sont ensuite notés et classés selon des caractéristiques d’évaluation, de croissance ou de confiance, de risque et de rendement en dividendes. Un filtre de valeur boursière minimale élimine les sociétés dont la valeur boursière est inférieure à 1,5 milliard $US. Les titres restants sont alors classés selon leurs antécédents et leur potentiel en matière d’évaluation, de croissance et de confiance. Les sociétés qui se trouvent dans les six premiers déciles de cette analyse passent au palier d'évaluation suivant.

L’analyse subséquente de la VEA réduit l’univers de placements pour former une « liste d’observation ». Les titres ainsi sélectionnés font l’objet d’un examen fondamental approfondi visant à découvrir des sociétés réunissant des activités et une direction solides, un potentiel de croissance non reconnu, des évaluations intéressantes, de même que des possibilités de rendement en dividendes ou de croissance des dividendes.

Le gestionnaire de portefeuille applique des mesures de contrôle rigoureuses à l’échelle des pays, des secteur, des société et du portefeuille. Le portefeuille conserve habituellement un rendement en dividendes supérieur à celui de l’indice MSCI Monde (tous pays).

Aperçu du processus d'investissement

UNIVERS MONDIAL
  • 49 pays
  • 1. Cadre de répartition géographique
    • Univers réduit à 29 pays (10 ME, 19 MD), de 4 000 à 5 000 sociétés
    • Filtres : Liquidité, risque politique
    • Classement : Évaluation, croissance ou confiance, risque, rendement en dividendes
  • 2. Analyse préliminaire et filtres
    • Univers : De 1 500 à 2 000 titres potentiels
    • Filtre : Liquidité (capitalisation boursière minimale de 1,5 M $US)
    • Classement : Évaluation et croissance ou confiance attrayantes
  • 3. Analyse VEA
    • Univers réduit à une liste d’observation de 600 à 800 sociétés
      Analyse VEA :
      • Capacité à générer des profits économiques en fonction de la valeur historique ou des transformations du modèle d’affaires
  • 4. Recherche fondamentale
    • Gestion solide et juste valeur
    • Avantage concurrentiel distinctif
    • Analyse ESG
    • Analyse des antécédents financiers
    • Prévisions positives relatives aux dividendes
  • 5. Assemblage du portefeuille
    • Rigueur et diversification
    • Pays : Exposition minimale à des marchés clés
    • Secteurs : 8 des 11 secteurs GICS, +/- 15 % par rapport à l’indice
    • Sociétés : Participation maximale de 6 %
PORTEFEUILLE
  • 50-100 titres.

Gestion du risque*

*Contrôle – Critères pris en compte dans le cadre de la gestion du risque : pays, secteurs, sociétés et portefeuille

Équipe d’investissement

Notre site Web utilise des témoins (cookies) afin de pouvoir vous procurer la meilleure expérience qui soit. Veuillez accepter les témoins ou modifier vos paramètres.