le 5 décembre 2019 | Par: Steve Bonnyman

L’or regagnerait-il en popularité?

2.5 min de lecture

Une fois de plus, l’or captive de nombreux investisseurs après que son prix a grimpé à des niveaux non observés depuis 2013. Et même si le prix s’est stabilisé depuis, la reprise n’est peut-être pas terminée.

En fait, il pourrait s’agir du début d’un marché haussier à plus long terme pour le minerai, soutenu par l’aversion croissante pour le risque et l’intérêt accru pour les stratégies de répartition de l’actif plus diversifiées.

La clé pour établir des prévisions sur l’or est de savoir comment le métal se comportera aussi bien comme produit de base que comme monnaie. Il n’existe pas de méthode traditionnelle pour mesurer ou estimer sa « valeur », si ce n’est de reconnaître son passé de réserve de valeur à long terme.

Cela dit, les facteurs catalyseurs qui ont déclenché la hausse de son prix plus tôt cette année n’ont pas disparu. En tant que produit de base, les gisements d’or sont de plus en plus difficiles à trouver et l’extraction s’avère coûteuse. Les contraintes financières croissantes que les marchés financiers exercent sur le secteur ralentiront la croissance de la production future du minerai (du moins jusqu’à ce que les prix s’améliorent), limitant la nouvelle offre.

Parallèlement, les perspectives de l’or en tant que monnaie dépendront certainement des fluctuations de sa valeur sous l’effet de la dynamique du change et de l’ampleur des risques mondiaux. Un autre facteur corollaire sera sa résistance en tant que placement, considérant le fait qu’il est influencé par les rentrées et sorties d’autres catégories d’actif.

 

Prix de l'or
gold graph
gold graph

Source : Bloomberg LP, au 15 novembre 2019.

Dans cette optique, il est fort possible que les banques centrales veuillent diversifier leurs placements pour que ceux-ci soient moins liés au dollar américain – notamment en utilisant l’or – plus particulièrement à cause du penchant de l’administration américaine actuelle à vouloir réécrire les règles du commerce international.

La probabilité d’une récession ou d’une importante correction du marché, ou des deux, continue également d’augmenter avec chaque nouvelle année de ce cycle déjà prolongé. Cela nous rapproche encore plus d’un repli des données économiques, d’un accroissement de la volatilité boursière et de la nécessité de nouvelles réductions de taux – lesquels sont tous des facteurs positifs de relance du prix de l’or.

Bien sûr, aucun de ces facteurs favorables à l’or n’est immuable. Si un accord est signé avec la Chine, ou que les perspectives économiques mondiales s’améliorent de façon soutenue, entraînant l’augmentation des taux ou du dollar américain, ou des deux, les perspectives deviendront moroses pour l’or.

Le cycle électoral aux États-Unis présente également des occasions et des défis pour l’or – malgré la menace continue d’une procédure de destitution en toile de fond. Les opposants de l’administration actuelle se concentreront probablement sur les risques de récession (étant donné que les gouvernements en place sont rarement réélus dans ce cas), alors que le présent gouvernement pourrait apporter un soutien supplémentaire pour relancer la croissance économique l’année prochaine.

D’une manière ou d’une autre, l’or redevient un choix plus judicieux que jamais pour les portefeuilles des investisseurs.

Steve Bonnyman, Cochef, Recherche sur les actions nord-américaines, et gestionnaire de portefeuille, Placements AGF Inc.

Stratégies d'investissement

Découvrez comment nous gérons nos investissements

Notre site Web utilise des témoins (cookies) afin de pouvoir vous procurer la meilleure expérience qui soit. Veuillez accepter les témoins ou modifier vos paramètres.