Catégories d’actifs | Actions

Les actions reposent sur des assises solides

le 6 décembre 2021 | Par: Stephen Way

Les actions reposent sur des assises solides

À l’approche de la nouvelle année, l’Europe et le Japon comptent parmi les régions qui présentent les occasions les plus intéressantes sur les marchés développés.

Les marchés boursiers mondiaux semblent en mesure d’entamer l’année 2022 de pied ferme, étayés par des facteurs positifs. La croissance du PIB devrait excéder la tendance, puisque le nombre croissant de personnes vaccinées permet d’élargir la réouverture de l’économie mondiale et que les sociétés reconstituent leurs stocks épuisés à la suite de la pandémie (des efforts qui s’étaleront probablement sur plusieurs années). Les dépenses en capital pourraient augmenter, car les sociétés investissent dans des technologies perturbatrices et accroissent leur productivité – moteur clé de la croissance économique – pour se protéger contre les pénuries de main-d’œuvre et la hausse des salaires que de nombreuses sociétés ont connues pendant la pandémie. De plus, la politique budgétaire devrait soutenir les perspectives de croissance à long terme, entre autres grâce aux dépenses en infrastructures et autres projets nécessitant du capital sur le long terme tels que la transition énergétique verte et autres investissements axés sur la durabilité.

La toile de fond de la politique monétaire évolue, mais elle devrait également s’avérer favorable. Bien que plusieurs programmes de rachats d’actifs prennent fin en 2021 et en 2022, les bilans de nombreuses banques centrales devraient encore augmenter de 4,2 % en moyenne, au premier semestre de 2022, selon des recherches de Credit Suisse. Les conditions monétaires devraient rester très accommodantes, même si la Réserve fédérale américaine et d’autres grandes banques centrales venaient à majorer leurs taux au second semestre de 2022 ou au début de 2023. Qui plus est, les écarts quant au crédit aux entreprises resteront probablement faibles, ce qui soutiendra davantage les actions.

En revanche, le spectre de l’inflation se dresse en impondérable. Aux États-Unis, la montée surprenante de cette donnée a fait grimper les prix à leur plus haut niveau en 30 ans, et elle pourrait grandement préoccuper les marchés plus longtemps que ne le prévoient de nombreux intervenants sur les marchés. Plusieurs facteurs peuvent contribuer à une hausse plus soutenue de l’inflation :

  • Politiques monétaires et budgétaires accommodantes; 
  • Coûts plus élevés découlant de la démondialisation, tels que la délocalisation intérieure et la relocalisation;
  • Hausse des prix du logement, et par conséquent des prix des loyers (une composante importante des indices des prix à la consommation);
  • Augmentation des coûts de la main-d’œuvre en raison de perturbations à la chaîne d’approvisionnement et de prestations versées en lien avec la pandémie qui ont provoqué une hausse du taux de départs et du nombre de postes à pourvoir ainsi qu’une baisse des taux de participation au marché du travail;
  • Coûts de transport plus élevés; et
  • Accroissement des coûts connexes aux facteurs ESG, tels que la décarbonisation.

Certains de ces facteurs devraient commencer à s’estomper en 2022, mais ils constituent toujours des risques. Les sociétés qui ne sont pas en mesure de transmettre leurs coûts plus élevés aux consommateurs continueront de voir leurs marges subir des pressions et le cours de leur action de probablement reculer. Alors que les principales banques centrales doivent composer avec le taux d’inflation le plus élevé depuis 30 ans, le risque de commettre une erreur quant à la politique augmente considérablement. Bon nombre des banques centrales continueront de faire l’objet d’un examen minutieux, car l’évolution de l’inflation restera vraisemblablement un facteur déterminant pour l’économie, la politique monétaire, les taux d’intérêt et les prix des actifs.

Une amélioration de la croissance économique et une inflation plus élevée que prévu pourraient faire augmenter les rendements des obligations, accentuer la courbe de rendement et accélérer la normalisation de la politique. Dans une telle conjoncture, les participants aux marchés pourraient continuer de délaisser les sociétés extrêmement spéculatives (p. ex., les sociétés non rentables ou très endettées) pour se tourner vers celles de qualité supérieure avec des flux de trésorerie stables et plus réguliers. Cependant, une hausse modeste des taux d’intérêt laisse encore une marge de manœuvre aux sociétés de croissance pour enregistrer de bons rendements.

L’Europe est en voie de devenir une des régions les plus performantes en ce qui concerne les actions, car les attentes en matière d’inflation et de rendements obligataires augmentent, en raison de la nature plus cyclique de l’économie européenne. La Banque centrale européenne demeure la plus prudente des grandes banques centrales; par conséquent, ses politiques monétaires et budgétaires pourraient étayer les actions de cette région. Les évaluations des titres européens restent les plus intéressantes en plus de dix ans, selon des données de Bloomberg, tandis que l’environnement politique reste stable, comme l’illustre la baisse du soutien populaire aux partis dits eurosceptiques.

Le Japon figure toujours parmi les régions ayant la cote. Le taux de vaccination de sa population a maintenant dépassé celui de la plupart de ses pairs à l’échelle mondiale, et la croissance de son PIB en 2022 devrait avantageusement dépasser la tendance. Le Japon conserve le levier d’exploitation le plus élevé de toutes les régions, les révisions des bénéfices y sont devenues positives et les évaluations restent très favorables. En 2022, la Banque du Japon devrait maîtriser sa courbe de rendement tout comme sa politique de taux d’intérêt négatifs, selon l’énoncé de politique de l’institution, et cette situation devrait appuyer les titres japonais malgré la désexpansion monétaire qui se poursuit du côté des obligations du gouvernement et des rachats d’actifs à risques.

Ailleurs, toutefois, nous estimons que les risques géopolitiques demeurent élevés. En 2022, les démocrates pourraient perdre le pouvoir au Congrès à la suite des élections de mi-mandat aux États-Unis, tandis que les marchés émergents traverseront plusieurs cycles électoraux qui pourraient semer le désordre et rehausser les niveaux d’incertitude économique et de volatilité sur les marchés. Les relations entre les États-Unis et la Chine devraient rester tendues, bien que l’administration Biden puisse utiliser l’allégement tarifaire pour réduire les craintes d’inflation au pays. Les relations pourraient également s’améliorer si les États-Unis engagent la Chine à discuter de questions plus importantes, comme les conflits technologiques, en préconisant une approche multilatérale, plutôt que la démarche unilatérale adoptée par l’administration Trump.

Stephen Way
Stephen Way, CFA®
Vice-président principal et chef des actions mondiales et des marchés émergents
Placements AGF Inc.
Vice-président principal et chef des actions mondiales et des marchés émergents

Stephen Way dirige l’équipe d’AGF responsable des actions mondiales à Toronto et continue d'exercer ses fonctions de gestionnaire de portefeuille pour les mandats d'actions mondiales et d'actions des marchés émergents. Auteur du processus d'investissement axé sur la valeur économique ajoutée (VEA) qui est utilisé pour ces mandats de premier plan, il est appuyé par une équipe qui met à profit son expérience collective pour cerner des occasions de placement qui n'ont pas encore été reconnues sur le marché. M. Way fait partie du Bureau du chef des investissements, une nouvelle structure de leadership au sein de l’équipe de gestion des investissements d’AGF qui vise à encourager et à renforcer la collaboration et la responsabilisation active entre les membres de l’équipe et dans l’ensemble de la société. Il est aussi membre du Comité de répartition de l’actif AGF, formé de gestionnaires de portefeuille chevronnés qui sont chargés des titres de diverses régions et catégories d’actif. Les membres du comité se réunissent régulièrement pour échanger, de même que pour analyser et évaluer l'actualité macroéconomique et les marchés de capitaux, afin de formuler des recommandations visant à déterminer une répartition optimale de l’actif.

Stephen Way est entré en fonction dans le domaine en 1987, lorsqu’il s’est joint à l’équipe d’AGF. En 1991, il a établi, à Dublin (Irlande), la filiale à part entière AGF International Advisors Company Limited, dont il a été directeur général jusqu’en 1994.

Il est titulaire d’un baccalauréat en administration et en commerce de l’Université Western Ontario. Il est analyste financier agréé (CFA®) et membre de la Toronto CFA Society.

Inscrit à titre de gestionnaire de portefeuille à Placements AGF Inc. et AGF Investment America Inc. CFA® (Chartered Financial Analyst®) est une marque de commerce du CFA Institute.

Les commentaires que renferme le présent document sont fournis à titre de renseignements d’ordre général et sont fondés sur de l’information disponible au 06 décembre 2021. Ils ne devraient pas être considérés comme des conseils exhaustifs en matière de placement applicables à la situation d’une personne en particulier. Nous avons pris les mesures nécessaires pour nous assurer de l’exactitude de ces commentaires au moment de leur publication, mais cette exactitude n’est pas garantie. Les conditions du marché peuvent changer et Placements AGF n’accepte aucune responsabilité pour des décisions de placement prises par des individus et découlant de l’utilisation ou sur la foi des renseignements contenus dans ce document.

Les points de vue exprimés dans cet article sont ceux de l’auteur et ne représentent pas nécessairement les opinions d’AGF, de ses filiales ou de ses sociétés affiliées, et ne peuvent être associés à aucun fonds ni à aucune stratégie d’investissement.

Les références concernant des titres spécifiques sont présentées uniquement pour illustrer l’application de notre philosophie de placement et ne représentent pas tous les titres achetés, vendus ou recommandés pour le portefeuille. Il ne faut pas supposer que les placements dans les titres mentionnés ont été ou seront rentables et ces références ne doivent pas être considérées comme des recommandations de Placements AGF Inc.

« Bloomberg® » est une marque de service de Bloomberg Finance L.P. et de ses sociétés affiliées, y compris l’administrateur de l’indice Bloomberg Index Services Limited (« BISL ») (collectivement « Bloomberg »). Ces marques ont été concédées sous licence aux fins de certaines utilisations par La Société de Gestion AGF Limitée et ses filiales. Bloomberg n’est pas affiliée à La Société de Gestion AGF Limitée ou à ses filiales et elle ne donne ni approbation, ni appui, ni examen, ni recommandation à l’égard d’aucun produit de La Société de Gestion AGF Limitée ou de ses filiales. Bloomberg ne garantit pas la pertinence, l’exactitude ou l’exhaustivité des données ou des renseignements se rapportant à tout produit de La Société de Gestion AGF Limitée ou de ses filiales.

Placements AGF est un groupe de filiales en propriété exclusive de La Société de Gestion AGF Limitée, un émetteur assujetti au Canada. Les filiales de Placements AGF sont Placements AGF Inc. (PAGFI), AGF Investments America Inc. (AGFA), AGF Investments LLC (AGFUS) et AGF International Advisors Company Limited (AGFIA). AGFA et AGFUS sont inscrites aux États-Unis à titre de conseillers. PAGFI est inscrite à titre de gestionnaire de portefeuille auprès des commissions de valeurs mobilières à travers le Canada. AGFIA est réglementée par la Central Bank of Ireland et est inscrite auprès de l’Australian Securities & Investments Commission. Les filiales faisant partie de Placements AGF gèrent plusieurs mandats comprenant des actions, des titres à revenu fixe et des éléments d’actif équilibrés.

Le présent document est réservé à l’usage des investisseurs qualifiés au Canada, des investisseurs professionnels en Europe et des investisseurs qualifiés aux États-Unis, ou à celui des conseillers afin de les aider à déterminer quels investissements conviennent le mieux aux investisseurs.

MD Le logo « AGF » est une marque déposée de La Société de Gestion AGF Limitée et est utilisé aux termes de licences.

Notre site Web utilise des témoins (cookies) afin de pouvoir vous procurer la meilleure expérience qui soit. Veuillez accepter les témoins ou modifier vos paramètres.