Face à l’essor du commerce en ligne, se joue l’avenir du recyclage, selon nous.

Qu’y a-t-il en dehors de la boîte (dans laquelle votre achat en ligne est arrivé)?

le 25 octobre 2017 • TECHNOLOGIE

Tout le monde a constaté l’émergence des achats en ligne, mais les avantages inattendus pour l’industrie du recyclage attirent moins l’attention

D’ici cinq ans, le nombre d’achats en ligne va doubler, ce qui créera une montée imminente de la demande de produits de papier, qu’il s’agisse des boîtes dans lesquelles ces commandes sont livrées, du papier d’emballage, des reçus, des formulaires de retour et plus encore. Après la croissance remarquable des détaillants en ligne, tels qu’Amazon, nous pensons que l’industrie de la gestion des déchets va bientôt exploser.

Seulement 25 % des 11 milliards de tonnes de déchets collectés chaque année sont recyclés ou récupérés; les 75 % qui restent vont dans les dépotoirs [1]. La prolifération des achats en ligne n’aide pas le secteur de la gestion des déchets qui manque déjà d’efficacité. La quantité de carton utilisée par Amazon pour les boîtes d’expédition pourrait couvrir deux fois et demie la superficie des États-Unis chaque année [2]. Pire encore, on prévoit que le volume va doubler d’ici 2025 et qu’il doublera de nouveau entre 2025 et 2050 [3]. Or, ces difficultés cachent des occasions de placement. Le marché de la gestion des déchets se chiffre actuellement à mille milliards de dollars américains et sa valeur augmente à un rythme exponentiel, puisque la gestion des déchets qui était un service public obligatoire devient une solution commerciale rentable. La collecte des déchets est encore la principale source de revenus de l’industrie, en raison de l’augmentation des volumes et de la hausse des coûts de l’essence et de la main-d’œuvre. Cependant, le recyclage et la récupération des matériaux rattrapent rapidement la collecte des déchets.

Le Japon a déjà émergé en tant que chef de file de l’adoption de nouvelles pratiques en faisant de la réduction des déchets une priorité nationale au début des années 90. Depuis lors, le pays a doublé la productivité des ressources (la quantité de matériaux utilisée par rapport à la quantité produite), doublé son taux de recyclage et réduit d’un cinquième la quantité de matériaux envoyés dans les sites d’enfouissement.

La croissance mondiale aide également. L’Asie et l’Amérique du Sud sont parmi les régions où la croissance de l’industrie est la plus rapide, grâce d’une part à l’augmentation de la classe moyenne qui a accès aux achats en ligne, mais aussi à l’urbanisation. Les personnes vivant dans les grandes métropoles ont généralement un mode de vie davantage axé sur la consommation, ce qui produit plus de déchets. Les changements socioéconomiques qui ont une incidence sur la technologie ont également un impact majeur. Imaginez le nombre de téléphones mobiles désuets, d’ordinateurs portables et de téléviseurs qui sont mis au rebut aujourd’hui par rapport à il y a à peine une décennie. Voilà une occasion d’affaires considérable pour les entreprises qui vont offrir une solution sûre et efficace pour recycler ces produits et en disposer.

Les consommateurs « soucieux de l’environnement » exigent désormais que les entreprises fassent de plus gros efforts en utilisant des emballages durables, car ils cherchent à réduire l’empreinte écologique dans toute la chaîne d’approvisionnement. Après tout, l’emballage représente jusqu’à 30 % des déchets des marchés industrialisés [4]. En 2006, Wal-Mart a exigé une réduction de 5 % de l’emballage dans toutes les catégories de produits d’ici 2013. En moins d’une décennie, la société a réalisé des économies de coûts de 3 milliards de dollars américains.

La tendance des consommateurs à opter de plus en plus pour les achats en ligne plutôt que dans les magasins de détail traditionnels devient l’un des principaux points d’inflexion sur le marché actuel. Lorsqu’Amazon a fait un premier appel public à l’épargne en 1997, elle n’était qu’une petite librairie en ligne. Or, aujourd’hui, les consommateurs utilisent même ce site pour acheter des articles d’épicerie. Plus le commerce de détail en ligne va prendre de l’expansion, plus AGF va investir dans l’avenir du recyclage.


[1] UNEP

[2] Canaccord Genuity, septembre 2017

[3] Bank of America Merrill Lynch, avril 2017

[4] Bank of America Merrill Lynch, 2013

Les commentaires que renferme ce document sont fournis à titre de renseignements d’ordre général fondés sur des informations disponibles au 1er octobre 2017 et ne devraient pas être considérés comme des conseils personnels en matière de placement, une offre, ni une sollicitation d’achat ou de vente de valeurs mobilières. Nous avons pris les mesures nécessaires pour nous assurer de l’exactitude de ces commentaires au moment de leur publication, mais cette exactitude n’est pas garantie. Les conditions du marché peuvent changer et le gestionnaire n’accepte aucune responsabilité pour des décisions de placement prises par des individus et découlant de l’utilisation ou sur la foi des renseignements contenus dans ce document. Nous invitons les investisseurs à obtenir les conseils d’un conseiller financier.

Des références concernant des titres spécifiques sont présentées uniquement pour illustrer l’application de notre philosophie d’investissement et ne doivent pas être considérées comme des recommandations de la part de Placements AGF Inc. Les titres spécifiques identifiés et décrits dans le présent document ne représentent pas tous les titres achetés, vendus ou recommandés pour le portefeuille et il ne faut pas supposer que les investissements dans les titres identifiés étaient ou seraient rentables.

Date de publication : le 30 octobre 2017