Il y a toute une chaîne d’approvisionnement mondiale derrière le plus simple investissement

L’évolution de la chaîne d’approvisionnement mondiale

le 5 octobre 2018 • CHAÎNE D’APPROVISIONNEMENT MONDIALE

La chaîne d’approvisionnement mondiale prend souvent sa source dans les profondeurs de la Terre, là où les mineurs creusent des formations géologiques vieilles de plusieurs millions d’années pour en extraire des ressources comme l’europium, que l’on retrouve dans nos écrans plasma, ou le cuivre, qui est transformé en puces présentes dans les cartes de circuits imprimés de nos ordinateurs. Plus tard, une équipe de robots s’affaire à assembler des ordinateurs portables avant de les envoyer vers une plateforme logistique qui les acheminera vers des consommateurs aux quatre coins du monde, depuis Shanghai jusqu’à Vienne, en passant par Chicago et bien d’autres villes.

La chaîne d’approvisionnement mondiale n’a jamais été aussi complexe ni aussi flexible : elle évolue à mesure qu’émergent de nouveaux marchés et fournisseurs dont l’objectif est de procurer les moindres composants intégrés à nos biens de consommation, tandis que d’autres intervenants rehaussent leur position dans la chaîne de valeur et entreprennent des tâches plus complexes. Le contexte de l’investissement oblige ainsi à regarder au-delà des données concernant exclusivement le produit final; il faut envisager comme une éventuelle occasion chaque élément contribuant au réseau dans son ensemble.

La naissance d’un nouveau réseau

Difficile de croire que l’idée des pays industrialisés de faire appel à des fournisseurs établis dans les pays émergents, afin de réduire leurs coûts, date d’il y a quelques décennies seulement. Cette tendance n’a pris de l’ampleur qu’après la signature de l’Accord de libre-échange nord-américain (récemment rebaptisé l’AEUMC), lorsque les fabricants automobiles américains ont relocalisé leurs usines au Mexique.

La nouvelle vague de sous-traitance est désormais plus motivée par les technologies de pointe que par le faible coût de la main-d’œuvre. Les sociétés se concentrent sur leur effet d’influence, par le biais du design des produits et de l’image de marque, et s’en remettent aux spécialisations et à l’expertise de fournisseurs internationaux pour réaliser des économies d’échelle supplémentaires.

La Chine, par exemple, s’est radicalement transformée, passant du statut de fabricant de pâles copies et d’objets bon marché, pour les commerçants du monde entier, au rang de chef de file dans le domaine de l’innovation technologique.

La Chine grimpe certes dans la chaîne de valeur, mais d’autres pays asiatiques ne sont pas non plus en reste : le Vietnam, la Malaisie et l’Inde tirent notamment leur épingle du jeu. Au Vietnam, la main-d’œuvre abordable et hautement qualifiée, associée aux mesures incitatives du gouvernement, a permis d’attirer les investissements et à de nouveaux fournisseurs de s’établir.

 

La transformation technologique

Après trente ans de mondialisation poussée à l’extrême, alimentée par l’avènement de l’intelligence artificielle et de la connectivité à l’échelle mondiale, la chaîne d’approvisionnement est prête à connaître des transformations qu’il ne faudrait pas négliger.

Prenons l’exemple d’Adidas, un géant de l’habillement et des accessoires athlétiques dans le monde. La société a construit en Allemagne une usine automatisée de pointe qui fait appel à l’impression 3D, promettant ainsi de développer, de fabriquer et de réapprovisionner des chaussures en l’espace de quelques jours, alors que des commandes internationales peuvent prendre plusieurs mois. Le tout sera exécuté avec une fraction de la main-d’œuvre normalement nécessaire.

En accroissant l’efficacité, la modification des processus de production peut également renforcer le bilan de la société, grâce à une réduction des coûts d’entreposage et des dépenses en capital, à une accélération des délais de transition et à une amélioration générale du rendement du capital investi. En contrepartie, la facilité d’accès aux technologies telles que l’impression 3D réduit également les barrières à l’entrée, ce qui risque de stimuler la concurrence entre les marques rivales.

Toutes ces forces conjuguées révolutionnent la chaîne d’approvisionnement telle que nous la connaissons aujourd’hui. À AGF, notre prédisposition à nous tourner vers le monde nous permet d’analyser et de mieux comprendre l’évolution de ce réseau de nouvelle génération, afin d’apporter de la stabilité aux investisseurs en période de transitions accélérées.

Les commentaires que renferme le présent document sont fournis à titre de renseignements d’ordre général fondés sur des informations disponibles au 5 octobre 2018 et ne devraient pas être considérés comme des conseils personnels en matière de placement, une offre ou une sollicitation d’achat ou de vente de valeurs mobilières. Nous avons pris toutes les mesures nécessaires pour nous assurer de l’exactitude de ces commentaires au moment de leur publication, mais cette exactitude n’est pas garantie. Les conditions du marché peuvent changer et le gestionnaire de portefeuille n’accepte aucune responsabilité pour des décisions de placement prises par des individus et découlant de l’utilisation ou sur la foi des renseignements contenus dans le présent document. Nous invitons les investisseurs à obtenir les conseils d’un conseiller financier. Nous vous recommandons fortement de consulter un conseiller financier avant de prendre toute décision de placement.

Les références à des titres en particulier sont présentées uniquement pour illustrer l’application de notre philosophie de placement et ne doivent pas être considérées comme des recommandations de la part de Placements AGF Inc. Les titres spécifiques indiqués et décrits dans cette présentation ne représentent pas tous les titres achetés, vendus ou recommandés pour le portefeuille et il ne faut pas supposer que les investissements dans les titres indiqués ont été ou seront rentables.

Placements AGF est un groupe de filiales en propriété exclusive de la Société de Gestion AGF Limitée, un émetteur assujetti au Canada. Les filiales de Placements AGF sont Placements AGF Inc. (AGFI), Gestion de placements Highstreet (Highstreet), AGF Investments America Inc. (AGFA), AGF Asset Management (Asia) Limited (AGF AM Asia) et AGF International Advisors Company Limited (AGFIA). AGFA est inscrite aux États-Unis à titre de conseiller. AGFI et Highstreet sont inscrites à titre de gestionnaires de portefeuille auprès des commissions des valeurs mobilières à travers le Canada. AGFIA est réglementée par la Central Bank of Ireland et est inscrite auprès de l’Australian Securities & Investments Commission. AGF AM Asia est inscrite à Singapour à titre de gestionnaire de portefeuille. Les filiales faisant partie de Placements AGF sont responsables de la gestion de plusieurs mandats comprenant des actions, des titres à revenu fixe et des éléments d’actif équilibrés.