Quel type de compte de placement vous convient le mieux?

Par: Choix judicieux • le 17 janvier 2018 • Finances personnelles

Voici ce que vous devez savoir lorsque vous choisissez un compte de placement.

Plusieurs choix de comptes s’offrent à vous lorsque vous souhaitez épargner pour votre avenir, chacun proposant une multitude d’avantages, ainsi que quelques restrictions.

Connaître vos options

Tout le monde sait qu’en ouvrant un compte dans une banque, on a le choix entre un compte-chèques et un compte d’épargne. Les deux types de comptes offrent des avantages distincts, et présentent aussi certaines restrictions.

De même, lorsque vous collaborez avec votre conseiller pour planifier votre avenir financier, vous pouvez choisir entre différents types de comptes, chacun ayant ses propres caractéristiques. Vous devez absolument connaître certaines de ces caractéristiques, notamment le report d’impôt et les restrictions en matière de retraits, qui peuvent avoir une incidence sur votre capacité à faire fructifier votre épargne sur de longues périodes.

Les deux principaux choix de comptes qui s’offrent à vous sont les comptes non enregistrés et les comptes enregistrés.

Les comptes non enregistrés n’offrent pas les mêmes avantages en matière de report ou de réduction d’impôt que les comptes enregistrés, mais n’ont que très peu ou pas du tout de restrictions quant au montant que vous pouvez y déposer ou à la fréquence à laquelle vous pouvez retirer de l’épargne. Ce type de compte est indiqué si vous avez atteint votre plafond de cotisation dans vos comptes enregistrés ou si vous savez que vous devez retirer cet argent à court terme.

Les comptes enregistrés, comme le régime enregistré d’épargne-retraite (REER), le fonds enregistré de revenu de retraite (FERR) et le régime enregistré d’épargnes-études (REEE) ont, en général, certaines restrictions quant au montant que vous pouvez cotiser ou retirer, mais ils ont tendance à offrir des incitatifs de report d’impôt et d’épargne dont il est important de tenir compte. Ces comptes sont généralement de bons choix pour vos besoins d’épargne à long terme, comme les études postsecondaires, l’épargne pour la retraite, etc.

Les comptes enregistrés présentent aussi de nombreuses autres caractéristiques dont vous devez être au courant. Par exemple, vous pouvez retirer de l’argent (sans qu’il soit imposé) d’un REER à certaines conditions, notamment acheter votre première maison ou financer un programme d’études. Le REER vous permet également de reporter l’impôt sur le montant que vous cotisez, ainsi que sur les paiements de revenu ou la croissance de placement générée dans votre REER. Il est important de comprendre toutes les règles et caractéristiques des régimes enregistrés afin de déterminer quel type de compte vous convient le mieux.

Cela étant dit, vous devrez payer de l’impôt sur vos retraits lorsque vous commencerez à retirer cette épargne. Retirer un montant forfaitaire de votre épargne accumulée dans votre REER entraînera des répercussions fiscales considérables. Une bonne stratégie de rechange consiste à convertir votre REER en FERR à la retraite, puis à retirer de petites sommes à intervalles réguliers, réduisant ainsi l’impôt sur ces retraits.

Un autre type de compte enregistré, le compte d’épargne libre d’impôt (CELI), est similaire au REER et au REEE, car il comporte des règles et des restrictions quant aux cotisations et aux retraits. Toutefois, le CELI est différent du REER et du REEE, puisque les cotisations qui y sont versées sont en dollars après impôt. En contrepartie, la croissance générée dans votre CELI n’est pas imposable et, lorsque vous retirez des fonds de ce compte, ces derniers ne le sont pas non plus.

Consultez votre conseiller financier afin de déterminer le type de compte qui vous convient.

1 Source : CIRANO, The Value of Advice Report, 2012

Le contenu est publié à titre d’information seulement. Il n’est pas destiné à procurer des conseils personnalisés concernant notamment, mais sans s’y limiter, des conseils en matière d’investissement, de finance, de droit, de comptabilité ou d’impôt. Veuillez consulter votre conseiller spécialisé au sujet de votre situation personnelle.