le 11 octobre 2019 | Par: Sound Choices

Comprendre la différence entre l’investissement fondamental et l’investissement quantitatif

3 min de lecture

Dans le cadre de la gestion financière, les gestionnaires de portefeuille, ou gestionnaires de placements, font appel à des méthodes et à des styles variés. Examinons deux méthodes bien connues : l’investissement fondamental et l’investissement quantitatif.

L’investissement fondamental

Le gestionnaire de portefeuille qui fonde ses décisions d’investissement sur des analyses fondamentales tente de déterminer la valeur intrinsèque d’un titre en se concentrant sur les facteurs qui pourraient avoir une incidence sur le cours de celui-ci. Nombreux sont ceux qui accordent une importance particulière aux aspects de nature qualitative et subjective, afin d’en tirer un avantage.

Deux démarches permettent de réaliser une analyse des facteurs fondamentaux :

  1. Analyse descendante. L’analyse débute par une observation de l’ensemble du marché, d’un secteur ou d’une industrie, avant de se poursuivre vers un examen de plus en plus étroit jusqu’au détail d’un titre précis.
  2. Analyse ascendante. L’analyse débute par l’examen des facteurs fondamentaux d’un titre en particulier, comme les données financières ou la gestion d’une société, avant de considérer le marché dans son ensemble.

Un gestionnaire peut avoir recours à l’une ou à l’autre de ces démarches pour estimer la valeur d’un titre. Cette valeur lui permet de juger du cours de ce dernier, et de déterminer si le titre en question est surévalué ou sous-évalué. À partir de cette analyse, le gestionnaire de portefeuille assemble un portefeuille de titres qu’il considère avoir un profil optimal de risque/rendement, dans le cadre d’une stratégie d’investissement donnée. Par la suite, il supervise régulièrement le rendement de chacun des titres en portefeuille. Le but consiste à acheter chaque titre quand il est sous-évalué et à le vendre quand il devient surévalué.

L’investissement quantitatif

L’investissement quantitatif fait appel à un modèle informatisé qui sert à guider les décisions d’investissement. Un logiciel de modélisation, élaboré par une équipe de programmeurs et de professionnels de l’investissement, sert à cerner des schémas distincts dans de grandes quantités de titres et de données de négociation.

Une fois qu’on a repéré un schéma susceptible de constituer la base d’une stratégie d’investissement, on conçoit un algorithme aux fins suivantes :

  • déterminer le meilleur moment pour acheter ou vendre un ensemble de titres (dans le cadre d’un groupe de paramètres et en fonction de divers facteurs);
  • cibler ou limiter l’exposition aux titres qui revêtent les caractéristiques associées aux facteurs recherchés;
  • évaluer et gérer les niveaux de risque.

Le modèle est ensuite soumis à une série de tests recréant diverses situations sur le marché, de façon à assurer qu’il fonctionne conformément aux attentes.

Les gestionnaires qui adoptent une démarche quantitative ont recours à leurs programmes informatiques dans des mesures variées. Certains se servent d’un modèle pour créer un portefeuille optimal (conformément au mandat de leur stratégie d’investissement et au profil de risque) et effectuent eux-mêmes les opérations de négociations. D’autres font appel à un modèle pour optimiser un portefeuille et exécuter automatiquement les opérations de négociation, à des intervalles prédéterminés au moyen d’un calendrier de rééquilibrage.

Quel que soit le degré d’automatisation du processus d’investissement, le gestionnaire revoit constamment son modèle afin de pouvoir réévaluer l’aptitude de celui-ci à produire des rendements excédentaires.

Démarches combinées

En fait, dans une industrie de plus en plus dominée par les données, la modélisation informatique et les algorithmes deviennent des enjeux déterminants dans la recherche de meilleurs rendements de portefeuille. C’est pourquoi des gestionnaires de placements adeptes de méthodes et de styles divers cherchent à intégrer ces démarches dans leurs processus d’investissement. Des membres de l’équipe des investissements d’AGF expliquent davantage ces questions dans l’article Évolution du gestionnaire de fonds.

Pour mieux comprendre comment vos placements sont gérés, consultez la page « Trouver un produit » sur AGF.com ou communiquez avec votre conseiller financier.


 

Les commentaires contenus dans cet article sont fournis à titre de renseignements d’ordre général. Ils ne devraient pas être considérés comme des conseils personnels en matière de placement ou d’impôt. Nous avons pris les mesures nécessaires pour nous assurer de l’exactitude de ces commentaires au moment de leur publication, mais cette exactitude n’est pas garantie. Les conditions du marché peuvent influer sur les décisions de placement découlant de l’utilisation ou prises sur la foi des renseignements contenus dans cet article.

Le contenu de ce site Web est présenté à des fins d’information générale et d’éducation. Il n’est pas destiné à procurer des conseils personnalisés, notamment en matière d’investissement, de finance, de droit, de comptabilité, d’impôt ou de tout autre sujet. Veuillez consulter votre propre conseiller spécialisé en ce qui concerne votre situation personnelle.

La Société de Gestion AGF Limitée (AGF), un émetteur assujetti au Canada, est une société indépendante formée de sociétés en propriété exclusive de gestion d’actifs diversifiés à l’échelle mondiale. Les filiales de gestion de placements d’AGF sont Placements AGF Inc. (PAGFI), AGF Investments America Inc. (AGFA), Gestion de placements Highstreet (Highstreet), AGF Investments LLC (anciennement, FFCM LLC) (AGFUS), AGF International Advisors Company Limited (AGFIA), Doherty & Associate Ltd. (Doherty) et Cypress Capital Management Ltd. (CCM). PAGFI, Highstreet, Doherty et CCM sont inscrites à titre de gestionnaires de portefeuille auprès de diverses commissions des valeurs mobilières canadiennes, de même qu’auprès d’autres organismes canadiens. AGFA et AGFUS sont inscrites aux États-Unis à titre de conseillers en placement. AGFIA est réglementée par la Central Bank of Ireland et est inscrite auprès de l’Australian Securities & Investments Commission. Les filiales de gestion de placement d’AGF gèrent plusieurs mandats comprenant des actions, des titres à revenu fixe et des éléments d’actif équilibrés.

MD Le logo « AGF » et « Choix judicieux » sont des marques déposées de La Société de Gestion AGF Limitée et sont utilisés aux termes de licences.

Notre site Web utilise des témoins (cookies) afin de pouvoir vous procurer la meilleure expérience qui soit. Veuillez accepter les témoins ou modifier vos paramètres.