Il n’est jamais trop tôt pour commencer à épargner en vue de la retraite

Par: Choix judicieux • le 23 janvier 2018 • Finances personnelles

Investir régulièrement de petites sommes peut vous aider à démarrer.

Il est difficile de prévoir le montant que vous devez épargner et le revenu dont vous aurez besoin pour couvrir vos dépenses à la retraite, mais plus vous commencez à planifier tôt, mieux ce sera. L’une des premières mesures que vous pouvez prendre consiste à savoir à combien s’élève le revenu de retraite que vous versera le gouvernement.

Vous avez sans doute déjà entendu parler des prestations du Régime de pensions du Canada (RPC) et de la Sécurité de la vieillesse (SV). Mais savez-vous à combien s’élèveront ces prestations? 

Prestations gouvernementales (octobre 2017)
Montant annuel moyen du Régime de pensions du
Canada (RPC)1
7 699,56 $
Montant annuel moyen de la Sécurité de la vieillesse
(SV)2
7 039,92 $
= Revenu total 14 739,48 $

Même si ces chiffres augmenteront probablement pendant que vous vous rapprocherez de la date de votre retraite, sachez que vos prestations du RPC et de la SV seront modestes et pourraient se révéler insuffisantes pour atteindre vos objectifs de retraite.

Si vous voulez plus que les prestations du gouvernement, songez à utiliser un régime enregistré d’épargne-retraite (REER).

Les deux grands avantages d’un REER

1. Les placements dans votre REER fructifient à l’abri de l’impôt, c’est-à-dire que vous ne payerez pas immédiatement l’impôt sur les gains en capital ou le revenu gagnés dans ce compte. Vous avez ainsi plus d’argent dans votre portefeuille pour profiter de la croissance de l’intérêt composé.

2. Vous bénéficiez immédiatement d’économies d’impôt, puisque vous pouvez déduire le montant de votre cotisation de votre déclaration fiscale. Vous constaterez dans le tableau ci-dessous que le coût réel d’une cotisation de 5 000 $ dans votre REER est en réalité de 2 700 $ à 3 400 $, grâce à la déduction que vous pouvez faire.

Taux d’imposition marginaux3 32 % 39 % 46 %
Cotisation REER 5 000 $ 5 000 $ 5 000 $
Réduction d’impôt 1 600 $ 1 950 $ 2 300 $
Coût réel de cotisation 3 400 $ 3 050 $ 2 700 $

Selon le montant de votre cotisation et la somme d’impôt sur le revenu que vous avez déjà payée pendant l’année, vous pourriez même avoir droit à un remboursement, que vous pourrez utiliser pour faire vos cotisations REER de l’année suivante.

Pour en savoir plus sur les possibilités qui s'offrent à vous en matière de REER, visitez le site AGF.com/REER.

1Source : Service Canada. La pension de retraite moyenne versée par le RPC s’élève à, pour les nouveaux prestataires, 641,63 $ par mois à compter d’octobre 2017. Note : le montant de votre rente de retraite dépendra du montant cotisé au RPC et du nombre d’années pendant lesquelles vous y avez cotisé, ainsi que de votre âge au moment où vous avez commencé à cotiser au RPC et de la somme que vous avez cotisée à ce régime, ainsi que de l’âge où vous comptez recevoir votre pension. Si vous choisissez de recevoir vos prestations du RPC avant votre 65e anniversaire, vos prestations seront moins élevées, jusqu’à 36 % de moins si c’est à l’âge de 60 ans. Si vous décidez de les percevoir après votre 65e anniversaire, vos prestations pourraient augmenter, jusqu'à 42 % à l’âge de 70 ans.

2Source : Ressources humaines et Développement social Canada. Le montant maximal versé pour la SV s’élève, quel que soit votre état matrimonial, à 586,66 $ par mois à compter d’octobre 2017. Si votre revenu personnel net est supérieur à 74 788 $ en 2017, vos prestations mensuelles de la SV seront réduites à compter de juillet 2018, afin de rembourser le montant dû. Si votre revenu est égal ou supérieur à 121 314 $, l’intégralité de la pension de la SV sera récupérée.

3Source : Agence du revenu du Canada. Il s’agit d’un exemple hypothétique ne devant servir qu’à des fins d’illustration.

4Exclut l’impôt à payer au moment du retrait d’un REER (p. ex. pour un FERR).

 

Le contenu du présent site Web est fourni à des fins informatives et éducatives uniquement et il ne vise pas à fournir des conseils personnels précis, notamment des conseils en placement, et des conseils financiers, juridiques, comptables ou fiscaux. Veuillez vous adresser à votre propre conseiller professionnel pour obtenir des conseils en fonction de votre situation personnelle.