411 – Info sur les distributions

Par : Choix judicieux • le 7 décembre 2018 • Finances personnelles

Les distributions représentent un paiement versé à l’investisseur par un fonds commun de placement. Elles proviennent de sources diverses, comme les revenus et les gains en capital découlant de titres détenus dans les fonds sous-jacents, de même que de remboursement de capital.

Les distributions peuvent se composer de ce qui suit :

  • Dividendes. Revenu tiré d’actions canadiennes et étrangères.
  • Intérêt. Revenu provenant de produits à revenu fixe comme des obligations, des CPG et des quasi-espèces.
  • Gains en capital réalisés. Gains obtenus lorsque des titres sont vendus à un cours supérieur à celui auquel ils avaient été achetés.
  • Remboursement de capital. Un tel remboursement a lieu quand un fonds commun de placement
    « remet » une partie de l’argent investi, généralement lorsqu’il verse un montant de distribution supérieur à son revenu net et à ses bénéfices.

Les indications suivantes visent à dissiper les idées fausses les plus courantes au sujet des distributions et à permettre de mieux comprendre l’incidence que celles-ci peuvent avoir sur les placements.

1. Les distributions ne créent pas de richesses

Des richesses se créent lorsqu’un fonds reçoit des dividendes et des intérêts de placements sous-jacents et par l’entremise de gains en capital réalisés quand des titres sont vendus à profit. Lorsqu’elles sont réinvesties, les distributions créent des parts sans changer la valeur totale du placement. Voici un exemple :

Parts Prix Total
Jour 1 avant les distributions 1 000 10,00 $ 10 000 $
Distribution déclarée : 0,10 $/part 10 9,90 $ 100 $
Jour 2 ex-distribution 1 000 9,90 $ 9 900 $
Réinvestissement après distribution 1 010 10 000 $

Deux résultats se produisent quand le fonds déclare une distribution de 0,10 $ par part et qu’il la réinvestit :

  1. Le prix de la part est réduit du montant de la distribution versée (0,10 $), en présumant que le marché est stable.
  2. Le nombre de parts détenues augmente lorsque la valeur des distributions sert à acheter des parts supplémentaires du fonds, selon le cours en vigueur après la distribution (une distribution de 100 $ permet d’acheter 10 parts du fonds à 9,90 $/part).

Même si vous détenez un plus grand nombre de parts, la distribution n’influera pas sur la valeur totale en argent de vos placements, puisque la valeur des parts est moindre.

2. Les « distributions » et les « dividendes » sont deux notions distinctes

La distribution d’un fonds peut comprendre des dividendes, des intérêts gagnés et des gains en capital réalisés, de même qu’un remboursement de capital.

Les dividendes ne sont qu’une composante des distributions. Ils peuvent découler d’un fonds qui détient des titres de sociétés canadiennes ou étrangères versant des dividendes.

3. Un montant élevé de distribution ne signifie pas que le fonds est meilleur

Tous les fonds communs de placement ont des objectifs différents et ils peuvent avoir des politiques de distribution diverses. Une série de fonds peut viser une distribution de 3 %, alors qu’une autre série du même fonds vise 5 %, même si les titres détenus sont les mêmes.

Si un fonds ne peut pas atteindre sa distribution ciblée à partir de ses revenus (intérêts, dividendes et gains en capital réalisés), il remboursera du capital à l’investisseur, ce qui réduira le montant de capital disponible pour une croissance potentielle.

4. La distribution d’un fonds n’est pas un indicateur de son rendement

La distribution est souvent perçue à tort comme un signal de rendement positif du fonds. Toutefois, une distribution peut être constituée d’une combinaison de gains et de remboursement de capital. Les bénéfices ne représentent qu’une partie du rendement global du fonds.

La plus-value que traduit la valeur marchande est une meilleure indication du rendement d’un fonds.


Les distributions peuvent être réinvesties dans des parts supplémentaires du fonds ou versées en espèces.

Vous devez déterminer le type de compte recherché et votre préférence entre le revenu et la croissance optimisée.

Le meilleur moyen de maximiser le taux de croissance composé consiste à faire ce qui suit :

  • Réinvestir toutes les distributions dans des parts supplémentaires pour accroître votre principal, plutôt que de les toucher en espèces
  • Tirer parti des abris fiscaux tels que le régime enregistré d’épargne-retraite (REER), qui permet de reporter tout impôt sur des distributions tant que les fonds demeurent dans un compte enregistré ou le compte d’épargne libre d’impôt (CELI) où tout revenu d’investissement est à l’abri de l’impôt, ou les deux

Veuillez noter que pour les placements détenus à l’extérieur de tels régimes, différentes formes de distributions sont imposables de diverses façons. Que vous réinvestissiez les distributions ou que vous les touchiez en espèces, vous devrez payer de l’impôt sur les divers types de montants.


Pendant la période illustrée, l’investisseur détenant des parts de fonds commun dans un régime enregistré pourrait avoir obtenu des gains de 168 % supérieurs à ceux qu’il aurait eus d’un compte assujetti à l’impôt.


Pour savoir comment tirer le maximum de distributions, veuillez communiquer avec votre conseiller financier.


 

Les rendements présentés sont hypothétiques et fournis à des fins d’illustration seulement. Ils ne représentent pas des rendements réels. Les calculs de ces rendements sont basés sur des hypothèses, y compris sur un taux d’imposition de 30 % appliqué uniformément au total de distributions annuelles, sans distinction quant à la composition, de même que sur un taux annuel de croissance de 8 % sur 20 ans. L’écart de 168 % représente la différence entre les rendements cumulatifs des deux portefeuilles sur la durée des investissements. Les coûts de négociation et les autres frais associés aux portefeuilles ne sont pas inclus; les cours des négociations et la fréquence afférente à ces rendements hypothétiques peuvent différer de ce qui a réellement été réalisé pendant la période donnée selon les conditions du marché. Ces rendements hypothétiques sont fournis à titre d’exemple uniquement; ils ne correspondent pas à des rendements antérieurs et ils ne garantissent pas les rendements futurs.

Nous avons pris les mesures nécessaires pour nous assurer de l’exactitude de ces commentaires au moment de leur publication, mais la Société de Gestion AGF Limitée et les sociétés qui lui sont affiliées ne peuvent pas garantir l’exactitude absolue et ne sont pas responsables de l’élaboration et de la création de cette documentation. Le contenu de ce site Web est présenté à des fins d’illustration générale et d’éducation. Il n’est pas destiné à procurer des conseils personnalisés, notamment en matière d’investissement, de finance, de droit, de comptabilité, d’impôt ou de tout autre sujet. Veuillez consulter votre propre conseiller spécialisé en ce qui concerne votre situation personnelle.