Le dollar américain restera-t-il maître du jeu?

Par: Tom Nakamura • le 12 décembre 2018
bio-template-tom-nakamura

Le dollar américain a connu une année 2018 favorable, stimulé par une économie vigoureuse, la hausse des taux d’intérêt et les inquiétudes relatives à la croissance économique dans d’autres pays. Nous croyons que nombre des facteurs positifs dont a bénéficié le dollar se dissiperont et profiteront à d’autres monnaies.

La surperformance économique des États-Unis par rapport au reste du monde devrait commencer à s’estomper à mesure que le resserrement budgétaire et monétaire commencera à freiner la croissance. Les autres banques centrales ont été plus lentes à normaliser leur politique, surtout la Banque centrale européenne et la Banque du Japon.

En Europe, même si les données économiques ont été décevantes, la banque centrale maintient le cap et guide le marché vers une normalisation des taux d’intérêt pendant la deuxième moitié de 2019. Malgré cela, l’euro est resté faible par rapport au dollar américain, le risque lié aux titres d’État italiens et l’incertitude à propos du Brexit ayant pesé sur la monnaie unique. La Banque d’Angleterre a conservé une approche prudente vu l’incertitude entourant le Brexit, mentionnant toutefois que sans ce risque, les taux seraient plus élevés.

Principales périodes d’appréciation du dollar américain

major rallies

Source : Bloomberg LP, au 30 novembre 2018. Taux de change effectif réel de la Banque des règlements internationaux (BRI).

 

La Banque du Canada (BdC) maintient résolument la voie de la normalisation. Les hausses de taux de la BdC ont été prises en compte par le marché, mais le dollar canadien n’a pas connu de remontée importante. L’incertitude commerciale fait partie de l’équation, mais l’important écart entre le prix du pétrole WCS et WTI a entraîné une détérioration des termes de l’échange au Canada (la différence entre le prix des exportations et celui des importations) et l’incertitude plane en ce qui concerne la capacité de l’économie à supporter des hausses supplémentaires.

Le taux de change effectif réel de la Banque des règlements internationaux (BRI) est une de nos mesures de prédilection pour évaluer la valorisation à long terme. Le taux mesure la valorisation d’une devise par rapport à un panier de devises pondéré en fonction des échanges, rajusté selon les différences en matière d’inflation. Le taux de change effectif réel du dollar américain de la BRI a connu trois remontées majeures au cours des cinq dernières décennies.

La plus récente remontée a été de plus courte durée, mais son importance est voisine de celle que nous avons connue de la fin des années 1970 jusqu’au milieu des années 1980. Selon nous, la force du dollar américain commencera donc à nuire à la compétitivité de l’économie américaine et les investisseurs à long terme pourraient réaliser des gains en devises étrangères grâce à leurs portefeuilles de titres  mondiaux et des marchés émergents. 

Les commentaires que renferme le présent document sont fournis à titre de renseignements d’ordre général basés sur des informations disponibles au 7 décembre 2018 et ne devraient pas être considérés comme des conseils personnels en matière de placement, une offre ou une sollicitation d’achat ou de vente de valeurs mobilières. Nous avons pris les mesures nécessaires pour nous assurer de l’exactitude de ces commentaires au moment de leur publication, mais cette exactitude n’est pas garantie. Les conditions du marché peuvent changer et le gestionnaire de portefeuille n’accepte aucune responsabilité pour des décisions de placement prises par des individus et découlant de l’utilisation ou sur la foi des renseignements contenus dans ce document. Nous invitons les investisseurs à obtenir les conseils d’un conseiller financier.

Placements AGF est un groupe de filiales en propriété exclusive de La Société de Gestion AGF Limitée, un émetteur assujetti au Canada. Les filiales faisant partie de Placements AGF sont Placements AGF Inc. (« PAGFI »), Gestion de placements Highstreet (« Highstreet »), AGF Investments America Inc. (« AGFA »), AGF Asset Management (Asia) Limited (« AGF AM Asia ») et AGF International Advisors Company Limited (« AGFIA »). AGFA est inscrite aux États-Unis à titre de conseiller. PAGFI et Highstreet sont inscrites à titre de gestionnaires de portefeuille auprès des commissions des valeurs mobilières canadiennes. AGFIA est réglementée par la Central Bank of Ireland et est inscrite auprès de l’Australian Securities & Investments Commission. AGF AM Asia est inscrite à Singapour à titre de gestionnaire de portefeuille. Les filiales faisant partie de Placements AGF gèrent plusieurs mandats comprenant des actions, des titres à revenu fixe et des éléments d’actif équilibrés.

Date de publication : le 12 décembre 2018